Une éducatrice de la DPJ nous fait partager une «petite douceur»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une éducatrice de la DPJ nous fait partager une «petite douceur»

Message  PapaThème le Lun 29 Déc 2008 - 9:09

SYNDICAT DES EMPLOYÉ(E)S DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL - CSN
LE COLLECTIF

Janvier 2007


Le coin du lecteur:

Il est toujours intéressant de faire jaser de nous, et ce surtout quand c’est positif. Une éducatrice de l’Agora, Sylvie Gilbert, nous fait partager cette petite douceur avec cet article très pertinent paru dans: «Le magazine Enfants- Québec, août-septembre 2006»», rédigé par Mme. France Paradis:

Avant la mise à mort…….

On a dit beaucoup de mal de la Direction de la protection de la jeunesse. La DPJ.. On a dénoncé sa bureaucratie bêtifiante, montré du doigt les procédures inhumaines, vomi sur les manquements inacceptables. On a mis au jour la mauvaise foi des politiques et exigé la mise à mort de l’institution. Et tout le monde est d’accord. L’affaire est entendue. Ne reste plus qu’à fixer la date du démantèlement. Qui pourrait être contre la vertu, n’est-ce pas?

Avant la mise à mort, je voudrais dire deux ou trois choses à propos des humains qui travaillent à la DPJ. On y trouve des imbéciles? Évidemment. Levez les yeux n’importe quand dans n’importe quel bureau et vous en trouverez! La stupidité fait partie de l’histoire de l’humanité; mais ça n’a jamais suffi à l’abattre. Non, je voudrais vous dire un mot sur les hommes et les femmes que j’ai croisés dans ce corridor de l’urgence sociale. J’ai vu des travailleurs sociaux qui avaient choisi d’aller au front en espérant changer un peu ce monde de fous. J’en ai vu beaucoup qui étaient désespérés par l’accumulation des dossiers et le manque de ressources. J’en ai vu des centaines tomber comme des mouches d’épuisement professionnel.

Et tous les autres qui devaient ramasser ces dossiers supplémentaires, sans que personne n’arrive à prolonger les journées au-delà de 24 heures.

Je voudrais vous parler de ces hommes et de ces femmes, dont on dit qu’ils sont fonctionnaires, qui ont passé des heures à chercher des ressources pour des enfants de tous les âges, sans en trouver. Je veux vous parler de l’effet que ça fait à un être humain normal d’avoir le mandat de sortir des enfants de situations dangereuses sans en avoir les moyens matériels ou financiers. L’effet que ça fait de se le faire reprocher. Vous parler du sentiment de devoir faire son travail malgré son employeur. Je veux vous dire que le coeur et l’enthousiasme ne sont pas des ressources inépuisables.

Si on ne fait pas attention, on se retrouvera, comme pour nos forêts, avec juste une bordure le long du chemin et rien derrière. J’espère que tous ceux qui ont versé des larmes pour nos forêts disparues en ont encore en réserve pour tous les humains qu’on a abattus à force de bureaucratie.

Je fais le voeu que toutes les enquêtes qui sont en cours permettent d’extraire de la DPJ tous ceux et celles qui n’y ont pas leur place. Et je ne doute pas qu’il s’en trouve parmi eux à avoir été un jour pleins de coeur et d’enthousiasme. On les aura « brûlés » à force de réponses institutionnelles. Et maintenant, on s’apprête à les jeter.

Une dernière chose, encore. Quand je repense à la création de la DPJ, je me rappelle qu’il nous a fallu créer des services de protection pour les enfants parce que chacun de nous avait renoncé à le faire finalement. Le Québec, comme société, a dû créer une institution qui pallie l’indifférence de ses citoyens pour tous les enfants. Ca fait un drôle d’effet de penser à ça, non?

Je nous trouve salement gonflés de remplir aujourd’hui nos poches de cailloux pour les lancer à ceux qui sont restés au front...


(je souligne) (Source - COLLECTIF JANVIER 2007.pdf)

J'ai tu besoin de rappeler que moins de fraude aux dossiers demande moins de personnel? Qu'avec moins de fraude aux dossiers il y en aurait peut-être moins de centaines à tomber comme des mouches d’épuisement professionnel? Que moins de fraude aux dossiers demande moins d'heures à chercher des ressources sans en trouver? Qu'avec moins de fraude aux dossiers il y aurait moins de dossiers supplémentaires à ramasser? Qu'avec moins de fraude aux dossiers il y aurait moins d'humains d'abattus à force de bureaucratie? Que moins de fraude aux dossiers demanderait moins de financement $$$ aussi?

En ce qui concerne «la bureaucratie bêtifiante», «les procédures inhumaines», «les manquements inacceptables», «la mauvaise foi des politiques» et les «imbéciles» de ce «monde de fous», ce n'est pas moi qui le dit mais «une éducatrice de l’Agora»! Il était temps que ce monde là commencent à parler. Au fait, j'aimerais bien en savoir plus sur «toutes ces enquêtes qui sont en cours» avec pour objectif «d'extraire de la DPJ tous ceux et celles qui n’y ont pas leur place». J'imagine que l'éducatrice de l’Agora parle de la légion de fraudeurs à la grandeur du Québec?

Moi, ce que j'aime ce sont ces «petites douceurs»... ...qui remettent les pendules à l'heure.


PapaThème


P.S. Je ne trouve pas cet article très pertinent paru dans «Le magazine Enfants-Québec» et rédigé par Mme. France Paradis.

Lien vers ce message envoyer à une multitude de la CSN à la grandeur du Québec. Aux grands patrons inclusivement.
avatar
PapaThème
Admin

Masculin
Nombre de messages : 644
Localisation : La Vallée de l'Or, Planète Terre, Système Solaire
Date d'inscription : 19/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dans un même ordre d'idée de «petites douceurs»...

Message  PapaThème le Mar 30 Déc 2008 - 1:06

avatar
PapaThème
Admin

Masculin
Nombre de messages : 644
Localisation : La Vallée de l'Or, Planète Terre, Système Solaire
Date d'inscription : 19/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Enfants de la DPJ

Message  PapaThème le Lun 19 Jan 2009 - 0:08

Je ne sais pas si c'est le cas, mais je pense que j'ai trouvé le document que je cherchais et qui fait référence à mon premier message ici plus haut. Soit l'article paru dans «Le magazine Enfants-Québec» en août-septembre 2006 et son auteur est Jean Siag. Voici le lien, le document est en format "pdf" :

Enfants de la DPJ.pdf

Je vais revenir avec ça lorsque j'aurai du temps, et la Direction du magazine Enfants-Québec sera mise au fait de ma riposte. Je ne sais pas qui est ce Jean Siag, mais je vais remettre les pendules à l'heure encore une fois, mais cette fois ça sera plus spécifiquement mais sans limitation au sujet de l'histoire de «...réduire les ballottements d'un foyer à l'autre au risque d'ébranler le sacro-saint principe du maintien de l'enfant dans sa famille d'origine...».

Dans un même ordre d'idée de «sacro-saint principe», et, pour ajouter à l'odieux de toute cette situation, on note que pour mettre un terme aux multiples ballottements savamment orchestrés par le(s) D.p.j. lui/eux même, le Directeur Jean-Marc Potvin (D.p.j.) affirme que « Pour y mettre un frein, la DPJ voudrait pouvoir faire fi du sacro-saint droit des parents.» Voici le lien à ce sujet :

Les Voleurs d'enfance - Une charge sans nuances, dit la DPJ

Ce monsieur là (Jean Siag) ne sait manifestement pas de quoi il parle, puisque toujours fin stratèges c'est la DPJ qui met en place sciemment ses ballottements d'une famille à l'autre! À preuve, ce n'est surtout pas les parents qui décident de changer les Enfants de famille, bien au contraire c'est la DPJ et ses complices arbitrairement. J'ai bien hâte de faire la connaissance avec celui qui me fera la preuve du contraire de ça! Même certains juges commencent à en avoir ras-le-bol de cette façon de faire de la DPJ. Je pense que nous avons justement quelques jugements à ce sujet dans notre longue liste de jugements incriminant?

(à suivre)
avatar
PapaThème
Admin

Masculin
Nombre de messages : 644
Localisation : La Vallée de l'Or, Planète Terre, Système Solaire
Date d'inscription : 19/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éducatrice de la DPJ nous fait partager une «petite douceur»

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum