La DPJ et les premières nations!

Aller en bas

La DPJ et les premières nations!

Message  PouvoirAuPeuple le Mer 26 Nov 2008 - 17:01

On sait, pour nous les blancs francos et anglos la DPJ c'est pas toujours rose.... mais imaginer.... il y a pire! C'est la situation pour les premières nations, il se passe la même affaire quasiment qu'il c'est passé avec les pensionnats!

(J'ai vu que vous aviez parlé un peu mais je voulais qu'on se concentre sur ce sujet, si ça vous tente et dans l'autres ben j'ai aussi des infos sur l'"holocauste amérindien"!)

Les Premières Nations réclament leur propre DPJ

Dimanche 22 Juin 2008 à 21:52

Publié par ti pied dans News

Le samedi 21 juin 2008

Les Premières Nations réclament leur propre DPJ

Le chef Ghislain Picard craint l'assimilation des nombreux enfants que la DPJ sort des réserves. (Photothèque La Presse)

Le chef Ghislain Picard craint l'assimilation des nombreux enfants que la DPJ sort des réserves.
Photothèque La Presse


Nadia Ross
Le Soleil
Québec
En sortant les enfants des réserves pour mieux assurer leur protection, la DPJ ramène les autochtones à l’ère des pensionnats, dénonce Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL). Aussi réclame-t-il leur propre DPJ ou, du moins, une suspension temporaire de la Loi sur la protection de la jeunesse pour leurs communautés.



Réunis en conférence de presse hier, divers intervenants et spécialistes du dossier autochtone ont sonné l’alarme. La nouvelle loi 125 est mal adaptée à la réalité des Premières Nations et menace la survie de leur culture. Loin de remettre en question les objectifs de la DPJ qui visent à protéger les enfants menacés, ils craignent une assimilation massive de la relève autochtone.

C’est l’anniversaire de la mise en œuvre de cette loi qui crée l’urgence. Les enfants ayant séjourné plus de 12 mois dans une famille d’accueil pourront, dès le 9 juillet, être adoptés par celle-ci.

Sur les réserves, 1400 des 13 000 enfants sont placés annuellement, en grande majorité à l’extérieur de celles-ci. «C’est huit fois plus que dans les foyers québécois», explique Guylaine Gill, directrice générale de la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador. Elle ajoute que la durée moyenne des séjours est actuellement de 9,5 mois par année, par enfant. En conséquence, beaucoup de jeunes risquent de quitter définitivement leur communauté cette année.

Après avoir épuisé toutes les possibilités de dialogue, le chef Picard estime n’avoir d’autre choix que de passer aux pressions politiques. La menace d’assimilation a donc poussé l’APNQL à déposer une demande d’enquête au bureau de la Commission des droits de la personne et de la jeunesse du Québec. Outre une plus grande flexibilité dans l’application de la loi, l’organisme requiert une aide financière d’Ottawa pour la mise en place d’institutions, de programmes d’intervention et de prévention pour être plus apte à agir auprès des familles. «On est les meilleurs pour s’aider mais on doit avoir les moyens de le faire», souligne Sébastien Kurtness, vice-chef de Mashteuiatsh. Ce dernier n’a pas raté l’occasion de rappeler que «les excuses du gouvernement Harper (à propos des pensionnats indiens) doivent maintenant s’accompagner de gestes concrets».

Selon un article publié en 2005 par Bernard Roy, professeur de la faculté des sciences infirmières de l’Université Laval, 50 à 60 % de tous les problèmes notés dans les populations autochtones seraient associés à l’alcoolisme. La pauvreté et le manque de ressources locales sont aussi des causes importantes qui justifient le placement d’un enfant autochtone.

http://www.cyberpresse.ca/article/20080621/CPSOLEIL/80620275/6787/CPSOLEIL

AH oui... chercher cette article sur le net... il n'existe plus! Shocked

PouvoirAuPeuple

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 22/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La DPJ et les premières nations!

Message  Le Fantôme le Mer 26 Nov 2008 - 19:47

Effectivement Pouvoiraupeuple, nous somme très conscient du tord irréparable que la DPJ ainsi que d`autres organismes connexes tels que le Children`s Aid Society causent aux amérindiens au Québec ainsi qu`à la grandeur du Canada. Il est même avancé par certains experts que ces soi-disants "protecteurs de la jeunesse" ont depuis 30 ans déraciné et ruiné la vie de plus d`amérindiens que les écoles résidentielles l`ont fait en 150 ans!

Pour ce qui est de l`article que tu cites qui est effectivement disparu du web, je te dirais qu`une multitude d`articles incriminants pour la DPJ sont mystérieusement disparus des archives , et c`est pour cette raison que je les fait maintenant imprimer quand je les vois et je les classe dans un dossier papier.
avatar
Le Fantôme

Masculin
Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Plusieurs articles sur la DPJ disparaissent du Web

Message  PapaThème le Dim 30 Nov 2008 - 16:27

PouvoirAuPeuple a écrit:On sait, pour nous les blancs francos et anglos la DPJ c'est pas toujours rose.... mais imaginer.... il y a pire! C'est la situation pour les premières nations, il se passe la même affaire quasiment qu'il c'est passé avec les pensionnats!

(J'ai vu que vous aviez parlé un peu mais je voulais qu'on se concentre sur ce sujet, si ça vous tente et dans l'autres ben j'ai aussi des infos sur l'"holocauste amérindien"!)

Les Premières Nations réclament leur propre DPJ
Nadia Ross
Le Soleil
Québec
En sortant les enfants des réserves pour mieux assurer leur protection, la DPJ ramène les autochtones à l’ère des pensionnats

[...]

http://www.cyberpresse.ca/article/20080621/CPSOLEIL/80620275/6787/CPSOLEIL

AH oui... chercher cette article sur le net... il n'existe plus!
Shocked
Le Fantôme a écrit:Pour ce qui est de l`article que tu cites qui est effectivement disparu du web, je te dirais qu`une multitude d`articles incriminants pour la DPJ sont mystérieusement disparus des archives, et c`est pour cette raison que je les fait maintenant imprimer quand je les vois et je les classe dans un dossier papier.

En effet Le Fantôme, plusieurs articles disparaissent du Web comme par enchantement. Surtout ceux que nous mettons en liens. Moi aussi j'ai fait ce même constat, et depuis quelques temps je ne me fait plus prendre et je les reprends le plus fidèlement possible à l'aide du BBCode. Ainsi, cet article là est toujours sur le Web, et nous l'avons deux fois maintenant ici même sur notre Forum. Pas chez cyberpresse mais toujours sur le net.

Et tu ajouterait quoi dans ta concentration à ce sujet PouvoirAuPeuple? Que les Premières Nations ont bien raison? En ce qui me concerne j'ai pas grands choses à ajouter, si ce n'est que j'ai tenter de prendre contact avec Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador et bien d'autres membres de cette communauté pour les mettre au fait de tout ceci. Pourtant, mutisme TOTAL des Premières Nations jusqu'à ce jour, comme je l'expliquais par ici dans; Belle job! Arrow

Si les Premières Nations ne sont pas intéressés, encore une fois je ne vais certainement pas tordre de bras à personne.

Donc, à partir de maintenant sur ce fil on parle de ce sujet qui n'intéresse absolument pas les autochtones, on en parle ici, et ici!

_________________
«Qui nous protégera contre ceux qui nous protègent?» Honorable Michel DuBois, J.C.Q. citant Juvénal
avatar
PapaThème
Admin

Masculin
Nombre de messages : 644
Localisation : La Vallée de l'Or, Planète Terre, Système Solaire
Date d'inscription : 19/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La DPJ et les premières nations!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum